Réservation de vos documents d’archives

Avant toute réservation, recherchez la cote de vos documents

Il convient de consulter les instruments de recherche en ligne recherche.archives.nicecotedazur.org ou le catalogue de la bibliothèque.

Si vous ne possédez pas la cote des documents que vous souhaitez réserver, utilisez le formulaire de contact pour plus d'information.

Certains documents, conservés sur site distant, doivent être réservés 4 jours avant votre venue dans la salle de lecture unique, située dans l’ancienne villa les Palmiers, au 9 avenue de Fabron à Nice (ex : permis de construire, lotissements...)

Formulaire de réservation


Identité

Attention, il est impératif d'être inscrit pour consulter les documents des archives sur place. Si ce n'est pas encore fait, vous pouvez le faire en ligne


Réservation

La consultation se fait sur présentation de la carte de lecteur en cours de validité. Les réservations sont personnelles et nominatives : les documents réservés ne pourront être consultés que par le lecteur qui en aura fait la réservation.

Vous recevrez un mail de confirmation vous informant de la disponibilité des documents en salle de lecture ; les documents sont conservés dix jours avant réintégration.

Votre demande de réservation
Sous la forme 1 W 366 ou 4 R 4/5

Conformément au règlement général sur la protection des données (RGPD), vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification des informations qui vous concernent. Pour exercer ce droit, vous pouvez adresser votre demande motivée par courrier à la cheffe du service des Archives, à l'adresse suivante :
Service des Archives de Nice Côte d'Azur
7/9 avenue de Fabron
06200 Nice
ou par email à l'adresse suivante : archives@ville-nice.fr
Ces données sont conservées pour une durée d’un an. Il vous appartiendra de vous réinscrire chaque année pour bénéficiez de nouveau et gratuitement, de la consultation de documents d’archives. Les informations relatives à vos consultations de documents originaux sont conservées sans limitation de durée, en application de l’article L 212-1 du Code du patrimoine.