logo

#Archeorama

Contexte sanitaire oblige, les journées de l’archéologie 2020 se tiennent sous une forme numérique

Les Archives Nice Côte d’Azur participent à l’Archéorama de la Métropole avec deux albums consacrés aux plus prestigieux des sites antiques du territoire : Cimiez et La Turbie.

Dès  1828, le Génie civil intervient à Cimiez et, à partir de 1857, à La Turbie. Le premier recensement des monuments historiques de Piémont-Sardaigne, la tabella de 1859, commandée par la Giunta di Antichità e Belle Arti, recommande à l’administration centrale turinoise les deux sites niçois.

Cinq ans après l’Annexion, en 1865, le classement des vestiges antiques de l’amphithéâtre de Cimiez et du trophée d’Auguste à La Turbie correspond à la première application dans l’arrondissement de Nice du régime français de protection des monuments historiques.

Retrouvez ces deux monuments emblématiques dans les collection iconographiques des Archives de Nice en vous prenant pour un visiteur de la Belle Époque…

Excursionnistes posant devant le trophée d’Auguste à La Turbie, vers 1910.
Archives Nice Côte d’Azur, 3 Fi 2245

Réunion masculine aux Arènes de Cimiez, vers 1910.
Archives Nice Côte d’Azur, 13 Fi 249 (fonds Baudoin)

Et, pour les plus patients, reconstruisez le temple de Cimella et le trophée d’Auguste.