Le voyage de Napoléon III et Eugénie en 1860

Le service des Archives de Nice Côte d’Azur a prêté au musée d’art et histoire Masséna une affiche pour l’exposition célébrant les 160 ans du rattachement de Nice à la France.

Voir l'expo

Musée Masséna
65 rue de France / 35 Promenade des Anglais
06000 NICE
Tél : +33(0)4 93 91 19 10

Quand et Qui ?

Dates : 12 septembre-30 novembre 2020
Commissariat : Jean-Paul Potron
Production : Jean-Pierre Barbero

A voir dans l’exposition du musée Masséna

Programme de la visite de leurs majestés impériales et adresse préfectorale aux habitants des Alpes-Maritimes, placard imprimé, imp. Canis frères, septembre 1860.
Archives Nice Côte d’Azur, 3 K 1

Programme du séjour de leurs Majestés

Les 12 et 13 septembre 1860, Napoléon III et son épouse Eugénie de Montijo visitent Nice et Villefranche.

Arrivés au port de Nice, ils se promènent au Château. Puis ils dînent et la Ville organise un bal en leur honneur.

Le lendemain ils visitent le port militaire de Villefranche puis découvrent l’embouchure du Var, ancienne frontière entre France et Savoie, et se promènent dans la campagne niçoise : c’est le négociant francophile Honoré Gastaud qui leur fait les honneurs de sa villa, paroisse Sainte-Hélène – les Archives de Nice sont actuellement installées sur ce domaine, avenue de Fabron. La visite se clôt par un feu d’artifice.

Et pour aller plus loin

Un peu avant

La prise de possession officielle de l’arrondissement de Nice par la France a lieu le 14 juin 1860. Le territoire est remis par le commissaire extraordinaire du royaume de Piémont-Sardaigne, Joseph Pirinoli, au sénateur Pierre-Marie Piétri, qui représente la France. Le procès-verbal est signé dans le grand salon du palais du gouvernement, en présence de Mgr Sola, du nouveau préfet des Alpes-Maritimes, Roland Paulze d’Ivoy, du général Corréard, commandant le département, du consul de France Léon Pillet, du Conseil municipal de Nice et de toutes les autorités civiles et militaires.

Une visite sous surveillance

Le préfet, les maires de Nice et Villefranche prennent des mesures destinées à protéger et faciliter le passage du cortège impérial et les festivités (notamment le feu d’artifice qui salue le départ de leurs Majestés). Il est interdit de s’approcher de l’empereur pour lui remettre des pétitions et de jeter des fleurs sur la voiture.

Revivre la visite impériale en images

L’ouvrage de 158 pages édité sous le titre Voyage de leurs Majestés impériales dans le sud-est de la France en Corse et en Algérie constitue une forme de reportage touristique et d’actualités en images dans la France impériale. Quatre mois après le rattachement à la France de la Savoie et de Nice, Napoléon III et l’impératrice entreprennent ce périple méditerranéen avec l’Algérie comme destination finale.

Les dessinateurs de la revue L’Illustration, Steyert, Rahoult, Letuaire, Crapelet, Galetti, Janet-Lange, Blanchard, Worms, Godefroy Durand, Grandsire, Rouargue, Anastasi, Provost, Gaildreau, Best, Fessart…, ont restitué dans ce bel album patriotique, les réceptions, les visites, les paysages, les foules, rencontrés à chaque étape. Au fil des pages, apparaissent les villes pavoisées, les cathédrales décorées, les réceptions dans les hôtels de ville, les vétérans, médaillés de Sainte-Hélène, les excursions, les costumes régionaux et traditions locales, etc.

Plus tard

Pour en savoir plus